Mes romans Caroline Bordczyk

12 décembre 2017

BOUQUET DE FEMMES

Classé dans : Information,RETOUR-AVIS DES LECTEURS — eructeuse @ 23 h 10 min

Le retour d’un jeune  Villeneuvois de 19 ans, Benjamin P (un léopard, entre autre chose) qui a gagné mon polar, suite un jeu, je transmets son ressenti avec son accord :  » J’ai lu ton bouquin d’une traite ! Il y a tellement de suspense, je n’ai pas pu m’arrêter ! Histoire bien tournée ! On se croirait dans une histoire vraie, on imagine pas une histoire inventée !  » Merci Benjamin !

IMG_20170505_125739IMG_20170505_125757

Le commerce des mots

Classé dans : Information,LE COMMERCE DES MOTS,RETOUR-AVIS DES LECTEURS — eructeuse @ 6 h 41 min

Bonjour, je vous laisse découvrir le texte publié par Les Kaves se Rebiffent, posé le 11 décembre 2017 sur leur site Lekaveserebiffe.blogspot, dont le propos est mon roman d’anticipation « Le commerce des mots ! »

 Lundi 11 décembre 2017

Lire Délivre

Travailler moins pour lire plus, tel est l’un de nos credos, alors on a lu ce week-end…
Lire délivre à la Kave, et notre espace article littéraire du jour présente le bouquin d’une moqueuse, éructeuse, talentueuse et bien sûr rebiffeuse:
j’ai nommé Madame Caroline Bordczyk Aka Victoryne Moqkeuz pour son dernier livre

Le Commerce des Mots (éditions Bordczyk)

Roman d’anticipation se déroulant sur fond de dérèglement climatique dans un monde géré par un gouvernement mondial, c’est un livre assez court mais percutant, emmêlant ses personnages dans un Monde en proie au chaos, alors qu’on le sait bien que ça finira comme ça si on continue nos conneries, mais ça vous le savez déjà…
Malgré ce « décor » peu enthousiasmant, l’éructeuse auteure nous fait passer du rire à l’inquiétude ou à l’interrogation avec légèreté, humour et pertinence.
Les sujets traités durant le récit sont graves et furieusement d’actualité, ce qui ajoute de l’intensité à la lecture, et le féminisme de bon aloi de Victoryne ne manque pas de mettre du piquant dans le roman. Politique, écologie, rapport homme-femme, ou évocation de personnages contemporains bien connus, elle nous plonge dans un univers assez glauque tout de même, mais avec un ton caustique, voire sarcastique qui ne laisse pas indifférent.
Bref, on a aimé ce « commerce des mots » à la Kave qu’on a dévoré ce week-end, et on en fait donc la promotion avec plaisir, vu que les mots sont aussi un peu notre fond de commerce chez les kavistes, et quand l’auteure est une rebiffeuse assumée, là on dit bravo Madame!
Alors n’hésitez-pas, commandez-le, un prix militant est possible dixit l’auteure!
Procurez-vous ce livre ou d’autres du même auteure puisqu’elle a déjà commis plusieurs autres forfaits d’écriture… Qui sème les mots récolte la lecture.

 

Un grand merci à Victoryne Moqkeuz pour son travail et son humour.

IMG_20170314_025918

Merci beaucoup !

3 septembre 2017

Irrévéren… chieuse ! C’est grave docteur ?

Classé dans : Année 2008,MA COLLECTION : MES DIX ROMANS,RETOUR-AVIS DES LECTEURS — eructeuse @ 9 h 12 min

Mon journal de bord a été écrit en 2008, c’est un journal témoignage d’abord, un moment de vie pendant la sortie de ces pesteuses de maladies auto-immunes… Il a 273 pages, en annexe, il y a mes pamphlets du moment et quelques textes dont celui sur la laïcité :  » La France n’est plus la France ? » fait sur la demande d’une copine de la FSU. On peut le ranger dans le genre autobiographique…

IMG_20170513_072026

LE MARDI 26 FEVRIER 2008

 Voici le journal de bord, non tenu au jour le jour, et à gauche toute, d’une carencée mentale, lobotomisée d’une région du cerveau, si, si, il y en a un, j’affirme et comble de l’horreur, déclarée atteinte d’une spondylarthropathie atypique et kolégram doublée d’une fibromyalgie secondaire… très tendue artériellement, dont le cœur en arythmie tape ici quelques-unes de ses passions…

 img394

 Le  libraire de la librairie « Au fil des mots » qui me prit sous son aile juste avant sa retraite, m’écrivit :  » Madame j’ai lu votre livre, ce fut un plaisir. Pourquoi ? Parce que vous avez une plume .C’est certain c’est sûr et je ne parle pas de ce parti pris de la tremper dans le vitriol contestataire. Non, ça c’est aisé, d’autres s’y essaient… Je vous réponds en libraire qui aime les livres et la façon dont on les a conçus. J’ai donc apprécié votre style…Vos douleurs ? Incroyable, ne les noyez pas dans l’échappatoire  » tout militant », votre militantisme ? Admirable, ne l’asservissez pas à vos peines physiques. Et la femme ? Je suis convaincu qu’elle sait les émotions du monde et que ça pourrait encore faire un beau personnage de roman. Eh oui j’insiste. Allez bravo pour tout. Restez debout. Mais n’utilisez jamais le stylo comme une béquille. »

Puis je découvris dans Politis img369une recommandation de monsieur Langlois :  » les femmes sont sans doute aujourd’hui à la pointe avancée de la révolte. C’est normal, elle subissent tout en double, question de genre.  En tout cas, on ressent leur appétit à secouer le cocotier ! Par exemple, une certaine, c’est un pseudo Caroline Bordczyk (qui ne peut qu’avoir bout goût, puisqu’elle se jette -écrit-elle- tous les jeudis sur Politis !), qui nous livre une sorte de journal foutraque, sans queue ni tête, brut de décoffrage, cri de colère féministe qui déboule dans tous les sens- mais panaché d’un humour ravageur qui rend sa lecture assez jouissive, je vous recommande(13) ! Autre sacré numéro…

img093

etc etc excès terrienne… dans Sud-Ouest

img114

Dans La Dépêche…

Mon journal de bord peut être commandé à « caroline.bordczyk@outlook.fr » pour la modique somme de 10 euros frais de port offerts

12
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus