Mes romans Caroline Bordczyk

25 août 2020

Nouvelles

Classé dans : Information — eructeuse @ 8 h 03 min

612qwzby

Bien que ma bosse créative soit en mode décompression depuis que j’ai fini la correction de mes deux romans :  « Être une Causette moderne, c’est pas si facile ! » et « L’Île aux Incantations », je me questionne encore et toujours beaucoup et j’ai des pistes pour faire, entre autres choses, de la pub pour mes livres ! Je ne manque point d’idées, faut juste que la bête les applique ! Et voilà que tout mon monde y va aussi de son idée ! C’est clair que c’est cool d’être accompagnée… Je reste sur mon idée d’aller sur les marchés ! Ah s’implanter entre les maraîchers quel pied ! Mais avec le covid19 qui s’est invité et les fortes chaleurs, faut que je repense mes sorties…

Jeune fille (13 ans et demi) je suis allée faire un marché à Paris avec un de mes cousins… et avec Marie-Christine une de mes cousines, sa petite sœur ; j’ai deux cousines qui s’appellent Marie-Christine… Nous vendions des œufs et du fromage…Il y avait aussi des lapins…

Ah quand on nous laissait trier les œufs dans cette immense bâtisse aux grands escaliers… On en imaginait des aventures, dans un autre grand local on jouait avec les cageots qui nous servaient de murs pour construire notre maison démesurée…

Un jour montée sur un mûr de bouteilles, dans la cour, je faisais mon intéressante je suis tombée et me suis coupée à la jambe ; je n’ai pas vanté cet exploit à ma mère… Muselé de son plein gré le pirate…

Tout était prétexte à aventure, jusqu’à la tonnelle dans l’immense jardin…

Nous avions un champ de liberté immense…et une imagination débordante… Dans le champ de Jacqueline, une grande copine, j’étais tout le temps fourrée dans les arbres, les vaches étaient des lions; après, son frère a fait de ce lieu d’aventures, un champ de blé…

Par monts et par vaux nous arpentions notre chère campagne aussi, que d’histoires nous inventions… et vivions… que de merveilleux souvenirs…

Que d’espaces investis où notre imagination avait cours : caves, greniers, vieilles granges, hangars, rivières, arbres, champs, forêts… Que de navigations… Quand je dis nous, c’est qu’il arrivait qu’on soit comme le club des cinq… voire plus…

Je consulte beaucoup sur Internet et j’ai découvert un blog super d’une dame qui donne des conseils… Je l’ai donc contactée car je souhaite mettre un bouton Paypal sur ce blog… Une accessibilité directe pour des lecteurs dont le potentiel d’intéressement irait jusqu’à commander une de mes créations directement…

 MINOLTA DIGITAL CAMERA

Je n’ai qu’un roman que je laisse reposer :  «Niorka, l’enfant de la tempête »… J’ y replongerai plus tard. Trois romans repartiront à la correction… J’ai demandé un devis pour mon roman aux cinq nouvelles : « L’Alarme au Cœur »… Rien ne sert de courir… Ainsi va ma vie …

20190221_085952-1_resized

11 juillet 2020

VA CHEMINE

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 13 h 03 min

Ma correctrice est venue avec deux de mes romans corrigés : « Être une causette moderne, c’est pas si facile » et « L’Ile aux Incantations ( mais tout n’est pas fini, bien sûr,  je pense  déjà qu’il y en a un des deux qui repartira à la correction, ainsi que L’ETERNELLE d’ailleurs…)…

Nous avons organisé « notre rentrée », j’ai donc décidé de lui faire parvenir mon troisième livre rouge :  » LE JOURNAL DE MON BORD. REFLEXIONS SANS GENUFLEXION. T’ES SÛR ? » d’ici peu, puisqu’il est fini depuis mars !

Il est en  seizième position dans les œuvres de la Bordczyk !

rire sourire

Il trace sa route de janvier à mars 2020… et comme toute œuvre autobiographique, il parcourt des vallons et chemins du passé…    

Il est accompagné de textes, des dessins, d’images et de photographies…

Il fait 561 pages, un pavé dans une mare de toutes les couleurs… 

Que serais-je sans toi, Humour mon amour…

clin d'oeil émicone

Mon roman : NIORKA, L’ENFANT DE LA TEMPÊTE  » est ma dix-neuvième création et je veux republier mon conte politique : « Crime de lèse majesté et vous trouvez ça drôle ? »

A suivre…

jl de pixabay

Image Pixabay

5 juillet 2020

Trotte trotte mon imagination

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 11 h 33 min

C’est avec plaisir que je vous présente ma dernière petite création ! Mon roman genre Fantasy : NIORKA L’ENFANT DE LA TEMPÊTE, doté à cette heure de 135 pages, le mot fin n’est point encore déposé !…

Niorka premiere de couverture

30 juin 2020

DOUCEMENT DOUCEMENT

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 7 h 37 min

Trotte trotte ma plume et pas que :

Je vous offre de voir, en exclusivité, un de mes dessins (fini hier aux crayons de couleur et feutres) qui figure dans le roman que je suis en train d’écrire :

« Niorka, l’Enfant de la Tempête »

niorkaet les arbrehâmmages 001

 

23 juin 2020

Il est passé par ici coucou

Classé dans : Information — eructeuse @ 6 h 43 min

Mon onzième ouvrage ; je vais faire appel à mon chevalier servant pour m’emmener chez des libraires et des Maisons de la Presse, je vous en dirai plus bientôt, s’il vous arrivait d’avoir envie de le lire… Prenez soin de vous… Bises et bises !

sur l'horloge du temps 4

5 juin 2020

Elle a dit Fantasy

Classé dans : Information — eructeuse @ 7 h 59 min

Être dans l’écriture d’un roman de Fantasy, (nouveau roman commencé en mai), créer un univers qui n’existe pas, fait fonctionner son imaginaire à 100 à l’heure et c’est un régal !

C’est une sacrée tâche, un travail ardu, qui demande de l’organisation avant de se lancer réellement dans l’écriture…

Je suis entourée de mes panneaux où j’ai tout détaillé : lieux, personnages, objets, animaux, métiers etc…

J’aime être subversive alors j’espère que mon histoire est dans dans ce cadre…

A suivre…

calpin

Image par S.Hermann et F.  Richter de Pixabay

27 mai 2020

Soupe réactionnaire ? Pas dans mes marmites !

Classé dans : Information — eructeuse @ 8 h 54 min

« La fantasy, quant à elle, est très souvent un fourre-tout plein de n’importe quoi. Le genre est très caricatural et malgré les possibilités, elle se renouvelle finalement peu. Les histoires se ressemblent beaucoup les unes des autres et les personnages y sont très caricaturaux. Pris dans leurs affects, ils prônent dans la plus grande majorité des valeurs d’honneur imbécile et de virilité exacerbée ; et saluent des traditions passéistes et réactionnaires. Sans compter le manichéisme forcené de toute cette soupe. » pris sur Acadamia article du 4/01/2010 ( différence entre Fantasy et Science-Fiction)

Je pourrais vous étonner ! Je peux vous dire que dans mes romans, la virilité exacerbée en prend un coup sans compter l’humour ravageur qui peut y couler comme dans :  » Adouceline, l’ogresse enchanteresse « 

IMG_20170907_153414ogresse

J’en ai deux autres à publier ! L’éternelle n’a rien à voir avec mon ogresse, quant à celui que j’écris en ce moment, mon fond de commerce est de dénoncer le charlatanisme… Loin d’une soupe réactionnaire !

l'éternelle

16 mai 2020

Dans l’attente de sa sortie

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 17 h 47 min

je vous fais une petite présentation avec la quatrième de couverture de L’ETERNELLE, mon roman fantasy qui fait 215 pages… Je pense faire une suite !

l'éternelle

11 avril 2020

BERNE BERNEE

Classé dans : Information — eructeuse @ 12 h 49 min

En cette heure de pandémie, je dois dire que depuis ce 24 mars où je suis venue ici pour donner quelques nouvelles, je n’ai point eu goût à finir mon roman… Pas d’enthousiasme dans ma hotte de confinée ni de potion magique pour noircir le papier… Les inégalités sociales – que je ne découvre pas d’aujourd’hui et contre lesquelles j’ai milité de nombreuses années dans ma vie – font des milliers de morts de par le monde… et ce qui se passe ici pour nos anciens est effroyable !

Excusez-moi de me sentir en berne mais mon cœur est plus que triste ! Chacun s’accroche à sa foi…

Devant tous ses morts, je ne veux pas imaginer le jour d’après, car beaucoup avaient dit « plus jamais ça » après la seconde guerre mondiale… Et le capitalisme a dévoré le monde et laisse comme toujours les mêmes sur le carreau… Merci aux soignants dans les tranchées du service public de santé saccagé !

Je ne veux pas casser l’ambiance mais quand la suite va arriver à savoir la déconfiture du dérèglement climatique, la guerre pour la survie aura des goûts de cendre dans la bouche… Un peu de coca (humour piquant) en attendant pour faire passer la pilule du confinement ?

plume

24 mars 2020

QUELQUES BREVES NOUVELLES

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 8 h 25 min

J’ai donc appris la veille du confinement que ma correctrice avait fini son travail sur mes deux ouvrages, mon conte et madame de Rotchize et qu’elle avait commencé celui sur l’Eternelle, qui a été lu et corrigé par une autre correctrice…

Quant à moi, j’ai repris la plume et j’ai travaillé ce matin sur mon roman : »Être une causette moderne, c’est pas si facile ! »…

mouha3 001

12345...10
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus