Mes romans Caroline Bordczyk

5 juillet 2020

Trotte trotte mon imagination

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 11 h 33 min

C’est avec plaisir que je vous présente ma dernière petite création ! Mon roman genre Fantasy : NIORKA L’ENFANT DE LA TEMPÊTE, doté à cette heure de 135 pages, le mot fin n’est point encore déposé !…

Niorka premiere de couverture

30 juin 2020

DOUCEMENT DOUCEMENT

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 7 h 37 min

Trotte trotte ma plume et pas que :

Je vous offre de voir, en exclusivité, un de mes dessins (fini hier aux crayons de couleur et feutres) qui figure dans le roman que je suis en train d’écrire :

« Niorka, l’Enfant de la Tempête »

niorkaet les arbrehâmmages 001

 

23 juin 2020

Il est passé par ici coucou

Classé dans : Information — eructeuse @ 6 h 43 min

Mon onzième ouvrage ; je vais faire appel à mon chevalier servant pour m’emmener chez des libraires et des Maisons de la Presse, je vous en dirai plus bientôt, s’il vous arrivait d’avoir envie de le lire… Prenez soin de vous… Bises et bises !

sur l'horloge du temps 4

5 juin 2020

Elle a dit Fantasy

Classé dans : Information — eructeuse @ 7 h 59 min

Être dans l’écriture d’un roman de Fantasy, (nouveau roman commencé en mai), créer un univers qui n’existe pas, fait fonctionner son imaginaire à 100 à l’heure et c’est un régal !

C’est une sacrée tâche, un travail ardu, qui demande de l’organisation avant de se lancer réellement dans l’écriture…

Je suis entourée de mes panneaux où j’ai tout détaillé : lieux, personnages, objets, animaux, métiers etc…

J’aime être subversive alors j’espère que mon histoire est dans dans ce cadre…

A suivre…

calpin

Image par S.Hermann et F.  Richter de Pixabay

27 mai 2020

Soupe réactionnaire ? Pas dans mes marmites !

Classé dans : Information — eructeuse @ 8 h 54 min

« La fantasy, quant à elle, est très souvent un fourre-tout plein de n’importe quoi. Le genre est très caricatural et malgré les possibilités, elle se renouvelle finalement peu. Les histoires se ressemblent beaucoup les unes des autres et les personnages y sont très caricaturaux. Pris dans leurs affects, ils prônent dans la plus grande majorité des valeurs d’honneur imbécile et de virilité exacerbée ; et saluent des traditions passéistes et réactionnaires. Sans compter le manichéisme forcené de toute cette soupe. » pris sur Acadamia article du 4/01/2010 ( différence entre Fantasy et Science-Fiction)

Je pourrais vous étonner ! Je peux vous dire que dans mes romans, la virilité exacerbée en prend un coup sans compter l’humour ravageur qui peut y couler comme dans :  » Adouceline, l’ogresse enchanteresse « 

IMG_20170907_153414ogresse

J’en ai deux autres à publier ! L’éternelle n’a rien à voir avec mon ogresse, quant à celui que j’écris en ce moment, mon fond de commerce est de dénoncer le charlatanisme… Loin d’une soupe réactionnaire !

l'éternelle

16 mai 2020

Dans l’attente de sa sortie

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 17 h 47 min

je vous fais une petite présentation avec la quatrième de couverture de L’ETERNELLE, mon roman fantasy qui fait 215 pages… Je pense faire une suite !

l'éternelle

11 avril 2020

BERNE BERNEE

Classé dans : Information — eructeuse @ 12 h 49 min

En cette heure de pandémie, je dois dire que depuis ce 24 mars où je suis venue ici pour donner quelques nouvelles, je n’ai point eu goût à finir mon roman… Pas d’enthousiasme dans ma hotte de confinée ni de potion magique pour noircir le papier… Les inégalités sociales – que je ne découvre pas d’aujourd’hui et contre lesquelles j’ai milité de nombreuses années dans ma vie – font des milliers de morts de par le monde… et ce qui se passe ici pour nos anciens est effroyable !

Excusez-moi de me sentir en berne mais mon cœur est plus que triste ! Chacun s’accroche à sa foi…

Devant tous ses morts, je ne veux pas imaginer le jour d’après, car beaucoup avaient dit « plus jamais ça » après la seconde guerre mondiale… Et le capitalisme a dévoré le monde et laisse comme toujours les mêmes sur le carreau… Merci aux soignants dans les tranchées du service public de santé saccagé !

Je ne veux pas casser l’ambiance mais quand la suite va arriver à savoir la déconfiture du dérèglement climatique, la guerre pour la survie aura des goûts de cendre dans la bouche… Un peu de coca (humour piquant) en attendant pour faire passer la pilule du confinement ?

plume

24 mars 2020

QUELQUES BREVES NOUVELLES

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 8 h 25 min

J’ai donc appris la veille du confinement que ma correctrice avait fini son travail sur mes deux ouvrages, mon conte et madame de Rotchize et qu’elle avait commencé celui sur l’Eternelle, qui a été lu et corrigé par une autre correctrice…

Quant à moi, j’ai repris la plume et j’ai travaillé ce matin sur mon roman : »Être une causette moderne, c’est pas si facile ! »…

mouha3 001

11 mars 2020

VOYAGE VOYAGE

Classé dans : Information — eructeuse @ 10 h 59 min

auteure 001

caroline.bordczyk@outlook.fr

ECRITURE EMANCIPATRICE

Classé dans : Information,LA FAMILLE NOËL On naît... On est ce qu'on fait — eructeuse @ 8 h 40 min

Peut-on faire transpirer autre chose que ce que l’on est dans cette passion à poser des mots sur le papier ? Si la vie est un combat, l’écriture peut l’être aussi ça va de soi, sa source vient autant du cœur que de la raison… Ouvrir la porte de son imaginaire, d’une part de soi  aux autres est-il un acte narcissique, émancipateur, un don de soi ? Produire du soi en émoi, en béquilles, en sourdine…  Mots voyageurs, sortis de notre nature-mère pour atteindre des rivages où un hypothétique lecteur pourra s’approprier son essence, fabuleux cheminement…

LA FAMILLE NOËL

la famille noel 2

Que vous pouvez commander à caroline.bordczyk@outlook.fr

D’avoir lu LA FAMILLE NOËL On naît… On est ce que l’on fait… J’en ai ressenti une profonde douleur.
C’est très personnel ce sentiment, intime, parce que j’ai littéralement vécu l’effroyable aventure qui va lier les personnages tout au long du roman de Victoryne Moqkeuz. L’histoire est si bien menée qu’une âme sensible ne peut pas échapper au réalisme du drame.
L’écriture elle ? D’une grande profondeur parce que la tessiture est dense et fait un soutien constant à cette histoire humaine originale, poignante.
Bouleversant est le mot le plus vrai qui me vient à l’esprit après cette lecture.
Merci à l’auteure qui est allée si profondément connaître l’âme humaine.
….
Signé : Joseph Toquec , lecteur de plusieurs livres de Victoryne je dois dire que celui-ci m’a vraiment accroché et même secoué !

12345...9
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus