Mes romans Caroline Bordczyk

10 février 2020

Ma petite organisation matinale

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 8 h 28 min

J’ai donc ressorti ce que j’avais mis de côté et fait mon petit nid ! A droite le panneau avec mon plan, ce que je veux démontrer, mes personnages; à gauche, les deux panneaux avec les 11 chapitres et les idées forces (et  pages pour pouvoir y intégrer facilement ce qui pourrait se présenter) ! Ah oui, ce roman s’appelle : « Être une causette moderne c’est pas si facile ! »

A l’heure de ce moment, il a 11 chapitres et 106 pages ! A suivre…

20200210_083301_resized


9 février 2020

VA CHEMINE…

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 7 h 54 min

Ainsi ce matin, j’ai mis le mot fin sur mon récit dystopique pique ! Je vais le laisser dormir, puis je reviendrai lui rendre visite et après il partira à la correction… Il a 90 pages…

Quant à mon nouveau livre rouge : Le journal de mon bord…, il a 468 pages, j’attends mon scanner de mardi, puis je le bouclerai aussi… Dodo, relecture et tout ce qui va avec puis, direction la correction…

Voilà, je vais m’atteler à finir un roman dont je n’ai encore rien dit, ça viendra, et j’ai déjà une idée pour le suivant… Rien ne sert de courir, il faut écrire au rythme de son temps…

promenade

Image Pixabay blanca

C’est la fête

Classé dans : Année 2020,Information — eructeuse @ 7 h 51 min

Texte du 4 février ! C’est ma fête !

Va chemine

Mes deux écrits :

mon conte et madame de Rotchize sont partis hier à la correction…

Je m’éclate sur mon nouveau livre qui sera lui aussi assez court ! Un récit dystopique pique !

12 décembre 2019

Que fais-je donc de mes longues heures éveillées ?

Classé dans : Information — eructeuse @ 10 h 32 min

Toujours le  crayon à la main ? Oui ! Mon roman avec des Nouvelles sur l’amour : l’Alarme au cœur est fini depuis un certain temps, certes, il doit être publié ! Mon roman : sur L’horloge du temps l’éternité n’a pas d’heure est à la correction ainsi que L’ETERNELLE, tous les deux finis ! J’ai à peaufiner l’illustration de mon conte : RIGOLLETÔT… pour l’envoyer à la correction… Mon conte politique publié en 2009 : Crime de lèse majesté et vous trouvez ça drôle est prêt lui aussi pour être republié ! (Il avait besoin d’un toilettage ! Il aura ainsi un ISBN ! )

J’ai deux livres qui avancent selon mes écrits divers et diffus du moment : Madame de Rotchize et Percutalgine ! Un roman que je garde secret, en pause  qui  chut, j’en dirai plus dans quelques mois et le : Journal de Mon Bord,  en route…

De quoi nourrir mes longues soirées d’hiver de cette année et des années à venir si tel est mon chemin de vie…

J’écris et je dessine à foison avec un plaisir non dissimulé !

L’argent ne poussant pas sur l’arbre de mon choix à savoir l’autoédition, cela prendra du temps pour publier mes écrits mais comme tout le monde sait plus c’est long plus c’est bon !

A CRAYON

8 septembre 2019

Il est sorti de son bois où il sommeillait

Classé dans : Information — eructeuse @ 8 h 27 min

depuis 2011… Il est achevé…

roman

Ce roman dormait depuis l’année 2011 où ma maman partit… L’inachevé, gardé, comme on garde précieusement un lien… Maman… Ma première lectrice, qui riait tant à la création en 2007, d’un de mes pamphlets : « Lettre à un imbécile heureux »… Ma maman avec qui j’ai choisi mon pseudo d’auteure… Papa est parti en 2005… De mon père, de ma mère en ce nom d’auteure… Honorer les siens…

Il est l’heure de finir ce qui fut commencé, aucun amour ne meurt, il sommeille dans nos cœurs, éternel…

 

 

Il paraît que j’écris

Classé dans : Information — eructeuse @ 7 h 57 min

 

Irrévéren… chieuse ! C’est grave docteur ?            2008

 

Crime de lèse majesté et vous trouvez ça drôle ?   2009

 

Bouquet de Femmes                                                2009

 

Allô La Bougresse, quelles nouvelles ?                    2014

 

Brame au dessus d’un nid de cocottes                      2014

 

Le commerce des mots                                              2017

 

Bouquet de Femmes deuxième édition                      2017

 

Adouceline, l’Ogresse Enchanteresse                        2017

 

Mémé Gâteau et la Planète Orange                           2017

 

Le Roman de sa vie « Une infusion de T ? »              2018

 

La Famille Noël… On naît… On est ce qu’on fait         2019

écrire

Image Pixabay

11 août 2019

POUR DU PLAISIR

Classé dans : Information — eructeuse @ 7 h 48 min

En attendant la sortie de mon onzième roman :  » Sur l’horloge du temps, l’éternité n’a pas d’heure » qui va poindre son nez en septembre, je vous invite chaleureusement à visiter la rubrique « Pages » sur un de mes autres blogs : http://victorynemoqkeuzaliaslabordczyk.fr 

Je vous mets deux textes de mon cru que j’affectionne particulièrement qui s’y trouvent :

QUI VOLE UN ŒUF VOLE UN BŒUF ?

Il était une fois un pauvre pauvre fumeur de havane…

Il fumait fumait tant et plus que la fumée l’aveuglait pour en régler tous ses débits !

L’état grande pompe à blé devant l’éternel, donnait donnait royalement, ses écus à ses zélés serviteurs avec noblesse et compassion… L’état est si bon…

Mais un vilain canard déchaîné à la langue fourchu, passa par là et dénonça l’élu !

Ô VIL FAQUIN

AH POSTULE MÉDIATIQUE

Ô CARIE DE MÉPRIS

Qu’as-tu osé faire là ?

COMMENT ?

Tu t’attaques aux grands

aux sbires aux puissants

méfie-toi que tes caves et tes greniers ne soient visités

pire que tu te retrouves avec un rail de chemin de fer à la place de ta machine à dactilo-dénoncer !

ALORS ALORS ALORS ?

Alors le misinistre alla ainsi démissionnant en devant – ô le pauvre pauvre pauvre manant – rembourser les écus de la RÉPUBLIQUE, sans passer par la case tribunal démocratique !

MORALITÉ :

Dans le pays DE LA FONTAINE, quand tu voles les écus de la RÉPUBLIQUE, tu démissionnes…

Dans le pays DE LA FONTAINE, quand tu voles une mobylette avec sur ta peau une couleur de havane, c’est la case prison qui t’ouvre ses portes, la généreuse !

Dans le pays DE LA FONTAINE :

A TROP BOIRE DE COULEUVRES LA VOMISSURE EST CERTAINE

texte éructé, la plume au bout du poing le 5 juillet 2010

AH RESPIRER LE CUL DES ÉLITES

 Ah la bonne odeur de la dominance

à en boire le petit lait de la messe du dimanche

même dans les habits de l’incroyance

communier dans leur paraître

se glisser à leur table pour quelques miettes

au dîner de tous les premiers mercredis de chaque mois

comme au bon temps des rencontres notables 

un coup chez le maire un coup chez le notaire 

où les élites parlent de ce qui les démangent 

ah la bonne pitance 

à s’en repeindre les latrines

tendre tendre les yeux vers leur lumière lécher des yeux leur suffisance 

s’éblouir de leur ventripotence 

ah être du clan des suffisants 

pratiquer la belle-pensance 

accéder à leur saint Graal

la finance quel régal

la gale c’est les autres 

et offrir son cul en signature 

se lier au bas du parchemin 

ah le beau destin 

ah respirer le cul des élus 

la merde n’a pas d’odeur chez les vainqueurs

 

 

Texte écrit le 21 avril 2013

 

Ancrez-vous chez moi pour du plaisir !

pawel kuczynski 1

Oeuvre de Pawel Kuczynski

26 juillet 2019

Chers lecteurs et chères lectrices

Classé dans : Information — eructeuse @ 8 h 00 min

Je suis désolée mon blog littéraire victorynemoqkeuzaliaslabordczyk.fr est inaccessible depuis cette nuit, j’en ai informé l’administration… Un coup de chauffe lui aussi ? C’est ainsi, il faut faire avec les aléas et les allez ho ! Sur ce, je vous souhaite une bonne journée ! L’attente amplifiera-t-elle plus fortement le désir de retrouver mes mots ? J’en profite pour vous dire que l’écriture de mon conte et son illustration cheminent…

interlude ina.fr

Image ina.fr

22 juin 2019

BRAME AU DESSUS D’UN NID DE COCOTTES

BRAME AU DESSUS D’UN NID DE COCOTTES

20190622_074230_resized

 

20190616_180900-1_resized

Ce livre à une première particularité : on peut choisir des paragraphes au hasard et cela fonctionne comme lire un article sur un sujet donné.
Étonnant et pratique.
Mais arrivé à la page 27 et ayant lu quelques « articles » au hasard je me rends compte que je suis en train de lire une étude de fond sur la situation des femmes en ce monde patriarcal.
Tout est abordé, toutes les situations. La société avec son capitalisme, ses pouvoirs marchands mais aussi la politique, l’histoire.
C’est très fourni.
Je vous en dirai plus au fur et a mesure de mon avancée dans ce qui m’apparaît comme un réquisitoire, certes ça se comprend, mais une vraie étude de la société.
Joseph le 22 juin 2019.

21 juin 2019

Un retour sur mon livre sur le patriarcat : Brame au dessus d’un nid de cocottes

Avec l’accord de son auteur je vous livre son premier avis sur mon livre sur le patriarcat : Brame au dessus d’un nid de cocottes, sorti en 2014 !

20190616_180900-1_resized

Aux premières pages lues je savais déjà que tu avais besoin de reprendre le thème Situation de la femme -Patriarcat. Dans plusieurs de tes écrits tu l’abordes régulièrement donc il te fallait sans doute y aller d’un livre.

Ce que j’aime tout de suite dans sa construction ce sont les petits textes voir même de simples paragraphes que l’on peut lire séparément.

Je viens de découvrir que je pouvais me promener au hasard et prendre la lecture sur tel ou tel morceau . Comme lire un article en fait.

C’est très pratique.

Un livre militant on le comprend très vite. 

Je viens de lire (article au hasard ) que tu as commencé le militantisme en 74 donc tu étais décidée très jeune à changer les choses, la société, et de fait la situation des femmes.

Je lis un passage et je réfléchis et je mets une ligne sur le mail.

(Très drôle façon d’aborder un livre ..ça me réjouit .).

Je viens de chercher si tu avais fait un travail (un article, un paragraphe ) sur la misogynie . Un jour j’ai essayé de comprendre ce que c’est et j’ai découvert une horreur sans bornes . Certains intellectuels se « piquaient » même d’être « un poil » misogynes ? .

Le plus haut degré de la criminalité envers les femmes  dans le patriarcat s’exprime vraiment par la misogynie.

Je l’ai même classée dans les maladies mentales les plus dangereuses sociétalement.

Elle peut même entraîner des femmes à être anti-femmes car l’influence des hommes déteint aussi sur ces femmes qui se rangent immédiatement à l’avis des hommes. 

J’avais totalement sous-estimé la compétence des hommes misogynes en matière d’influence sur la société .

Certains obtiennent des postes très élevés.

Merci ton livre, le monde en a besoin. Vraiment .

Et merci ce cadeau .

(Lourd fardeau et grande mission humaine que d’être militante pour un peu plus d’humanité .).

12345...8
 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus