Mes romans Caroline Bordczyk

22 juin 2019

BRAME AU DESSUS D’UN NID DE COCOTTES

BRAME AU DESSUS D’UN NID DE COCOTTES

20190622_074230_resized

 

20190616_180900-1_resized

Ce livre à une première particularité : on peut choisir des paragraphes au hasard et cela fonctionne comme lire un article sur un sujet donné.
Étonnant et pratique.
Mais arrivé à la page 27 et ayant lu quelques « articles » au hasard je me rends compte que je suis en train de lire une étude de fond sur la situation des femmes en ce monde patriarcal.
Tout est abordé, toutes les situations. La société avec son capitalisme, ses pouvoirs marchands mais aussi la politique, l’histoire.
C’est très fourni.
Je vous en dirai plus au fur et a mesure de mon avancée dans ce qui m’apparaît comme un réquisitoire, certes ça se comprend, mais une vraie étude de la société.
Joseph le 22 juin 2019.

21 juin 2019

Un retour sur mon livre sur le patriarcat : Brame au dessus d’un nid de cocottes

Avec l’accord de son auteur je vous livre son premier avis sur mon livre sur le patriarcat : Brame au dessus d’un nid de cocottes, sorti en 2014 !

20190616_180900-1_resized

Aux premières pages lues je savais déjà que tu avais besoin de reprendre le thème Situation de la femme -Patriarcat. Dans plusieurs de tes écrits tu l’abordes régulièrement donc il te fallait sans doute y aller d’un livre.

Ce que j’aime tout de suite dans sa construction ce sont les petits textes voir même de simples paragraphes que l’on peut lire séparément.

Je viens de découvrir que je pouvais me promener au hasard et prendre la lecture sur tel ou tel morceau . Comme lire un article en fait.

C’est très pratique.

Un livre militant on le comprend très vite. 

Je viens de lire (article au hasard ) que tu as commencé le militantisme en 74 donc tu étais décidée très jeune à changer les choses, la société, et de fait la situation des femmes.

Je lis un passage et je réfléchis et je mets une ligne sur le mail.

(Très drôle façon d’aborder un livre ..ça me réjouit .).

Je viens de chercher si tu avais fait un travail (un article, un paragraphe ) sur la misogynie . Un jour j’ai essayé de comprendre ce que c’est et j’ai découvert une horreur sans bornes . Certains intellectuels se « piquaient » même d’être « un poil » misogynes ? .

Le plus haut degré de la criminalité envers les femmes  dans le patriarcat s’exprime vraiment par la misogynie.

Je l’ai même classée dans les maladies mentales les plus dangereuses sociétalement.

Elle peut même entraîner des femmes à être anti-femmes car l’influence des hommes déteint aussi sur ces femmes qui se rangent immédiatement à l’avis des hommes. 

J’avais totalement sous-estimé la compétence des hommes misogynes en matière d’influence sur la société .

Certains obtiennent des postes très élevés.

Merci ton livre, le monde en a besoin. Vraiment .

Et merci ce cadeau .

(Lourd fardeau et grande mission humaine que d’être militante pour un peu plus d’humanité .).

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus